Sommaire

 

La bière est connue et consommée depuis des millénaires. On en trouve la trace dès l'Égypte ancienne et, si sa fabrication et la façon de la consommer ont changé au cours des siècles, elle a toujours fait partie de la vie quotidienne des hommes.

Aujourd'hui, des études sont menées pour évaluer ses bienfaits sur la santé, y compris dans des populations particulières comme les diabétiques. Essayons de comprendre.

Bière et santé : un bienfait si sa consommation est modérée

La bière, en quantité modérée, fait partie d'une alimentation saine et variée puisqu'elle est riche en vitamines B1, B2, B6, H, et en sels minéraux.

C'est sa teneur en minéraux qui est particulièrement intéressante pour la santé : du fait de sa richesse en potassium et de sa pauvreté en sodium, elle contribue à un équilibre idéal pour une bonne tension artérielle. Ses vitamines favorisent la synthèse des globules rouges et améliorent la circulation sanguine, en stimulant le métabolisme.

Ainsi, la bière aurait des effets bénéfiques sur le sommeil, le cœur, les os, les reins et préviendrait certains types de cancer.

En résumé, différentes études scientifiques (Semper, 2014) ont montré les avantages suivants :

  • diminution de 25 % du risque de crise cardiaque ;
  • protection contre l'Helicobacter pylori (cause d'ulcère à l'estomac, facteur de risque pour le cancer de l'estomac) ;
  • réduction de 40 % du risque de calculs rénaux ;
  • meilleure protection contre le cancer ;
  • prévention contre le diabète et effet favorable sur la santé des diabétiques.

Bière et diabétiques

Alcool et diabète

Une personne souffrant de diabète peut consommer de l'alcool, mais elle doit tenir compte de la teneur en alcool et en sucre de la boisson consommée, notamment pour prévenir les hypoglycémies et, d'une façon générale, pour l'intégrer dans son régime alimentaire.

Une consommation excessive d'alcool est absolument dangereuse : elle détériore le foie, ce qui peut conduire :

  • à une inflammation du pancréas ;
  • au développement d'une sensibilité amoindrie à l'insuline ;
  • à une inflammation nerveuse : la neuropathie alcoolique.

Mais l'alcool n'est pas toujours mauvais : s'il est bu avec modération, les risques de développer des maladies cardio-vasculaires sont moindres (quelles que soient les boissons alcoolisées) y compris pour les diabétiques.

Plusieurs études ont même indiqué qu'il pourrait avoir un effet protecteur contre le développement de diabète de type 2 : les buveurs modérés auraient environ 30 % en moins de risque que les abstinents de développer ce diabète (J Am Geriatric. Soc, 1994 – BMJ, 1995 ).

Bière et diabète

Ces dernières années, plusieurs études ont été publiées concernant les effets positifs de la bière chez les diabétiques (Angewandte Chemie International Edition, 2013 – Am J Clin Nutr , 2012). Elles mettent en avant les effets suivants :

  • les humulones (composés présents dans la bière et lui donnant son goût amer) pourraient être utilisées pour soigner le diabète, diminuer une inflammation ou aider à mincir, réduire les risques de maladies cardio-vasculaires ;
  • la bière protégerait du diabète de type 2 grâce à l'éthanol qu'elle contient ;
  • la bière possède des effets anti-oxydants et anti-bactériens.

Mais, attention : il n'est en aucun cas question de prôner une consommation de bière pour se prémunir du diabète ou d'un autre souci de santé. Les diabétiques peuvent en consommer modérément, en tenant compte de son apport en alcool et en glucides, afin de minimiser les risques d'hypoglycémie.

En conclusion, la bière présente des effets bénéfiques sur la santé, y compris chez les diabétiques. Des pistes de traitement s'ouvrent grâce à la caractérisation physique des humulones, notamment concernant le diabète ou le cancer. Les preuves scientifiques restent à l'étude, mais il s'agit d'avancées cliniques intéressantes ouvrant de nouvelles voies thérapeutiques.

Pour aller plus loin :