Sommaire

L'acidocétose est l'une des complications d'un diabète sucré mal équilibré, avec une carence marquée en insuline. Elle peut avoir de graves conséquences, si elle n'est pas détectée et prise en charge rapidement. 

Comprendre l'acidose métabolique

En temps normal, le pH sanguin est équilibré par trois systèmes physiologiques :

  • des systèmes tampons, capables de réguler chimiquement le pH, en captant ou en relarguant des ions hydrogènes ou H+ ;
  • la respiration : le gaz carbonique est une source d’acidité pour le sang, une respiration rapide permet donc d’accélérer son élimination et de faire baisser l’acidité. À l'inverse, une respiration lente ou une mauvaise ventilation augmentent le taux de dioxyde de carbone dans le sang, et donc l'acidité ;
  • l’élimination par les reins : des systèmes spécifiques permettent d'éliminer sélectivement des substances acides ou basiques dans les urines pour maintenir le pH sanguin constant.

Le maintien du pH sanguin aux environs de sa valeur normale (autour de 7,4) est capital pour le bon fonctionnement de l'organisme. Malheureusement, lorsque le pH sanguin s'éloigne trop de sa valeur normale, les systèmes physiologiques de régulation peuvent être dépassés, ce qui provoque un état pathologique, comme l'acidose métabolique

L'acidose métabolique se définit par un pH sanguin inférieur à la valeur normale. Elle témoigne d'un déséquilibre entre les substances acides et les substances basiques, en faveur des substances acides. En pratique, elle correspond à deux types de situations :

  • une quantité anormalement importante de substances acides dans le sang ;
  • une quantité anormalement importante de substances basiques éliminée de l'organisme. 

L'acidocétose : une forme d'acidose métabolique

L’acidocétose est l'une des formes possibles de l'acidose métabolique. Elle se définit par une acidité excessive du sang due à une production importante d’acétone.

Qu'est-ce que l'acidocétose ? 

L’acidocétose peut survenir dans plusieurs contextes cliniques :

  • un jeûne prolongé, qui provoque une hypoglycémie ;
  • un régime alimentaire très appauvri en sucres, qui entraîne également une hypoglycémie ;
  • des troubles digestifs tels qu’une gastro-entérite qui entraîne un jeûne ;
  • une prise excessive d’alcool ; 
  • un diabète sucré, en cas de diabète mal équilibré ou après une période de jeûne.

L'acidocétose diabétique est l'une des complications possibles des diabètes sucrés chroniques, le diabète de type 1 ou plus rarement le diabète de type 2, lorsque l'insuline est insuffisante ou inefficace.

Qu'est-ce que l'acidocétose diabétique ?

Dans le diabète, plusieurs situations peuvent conduire à une acidocétose diabétique :

  • Dans le cas du diabète de type 1, lorsque les doses d'insuline sont inadaptées ou mal respectées par le patient.
  • Dans le diabète de type 2, lorsque ce dernier est mal contrôlé ou suite à la prise de certains médicaments antidiabétiques.
  • En cas de jeûne prolongé, le sucre apporté par les prises alimentaires s'épuise et les cellules n'en ont plus assez à dégrader pour produire de l'énergie.

Insuline

Article

Lire l'article Ooreka

Afin de trouver tout de même l’énergie nécessaire à leur bon fonctionnement, les cellules se servent alors des acides gras présents dans le sang. Mais la transformation de ces graisses en énergie produit également des corps cétoniques acides, dont l’acétone.

L’acétone et les déchets acides ne pouvant pas être facilement utilisés par les organes (cœur ou cerveau uniquement) ou éliminés par les reins, ils viennent à s’accumuler et augmentent l’acidité du sang.

Pour caractériser la sévérité de l'acidocétose, les médecins dosent l’acétonémie, c'est-à-dire le taux d'acétone dans le sang. Lorsque de l’acétone est retrouvée dans les urines, on parle d’acétonurie.

Quels sont les symptômes d’une acidocétose ?

 L’acidocétose se manifeste par les symptômes caractéristiques suivants :

  • une haleine avec une odeur d’acétone, rappelant la pomme ;
  • une perte d’appétit ;
  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • des douleurs abdominales.

Si elle n'est pas détectée et prise en charge à ce stade, d'autres signes cliniques peuvent survenir, témoignant d'une aggravation de l'acidocétose :

  • une déshydratation ;
  • un essoufflement (compensation respiratoire de l'acidose métabolique) ;
  • un coma diabétique.

Comment traiter l'acidocétose ?

Qu'elle survienne chez un sujet diabétique ou non, l'acidocétose est une situation clinique qui ne doit pas être prise à la légère. Dans la majorité des cas, elle nécessite une hospitalisation pour contrôler les paramètres vitaux du patient.

Des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour déterminer la cause précise de l'acidocétose. 

Le traitement de l'acidocétose repose sur plusieurs aspects :

  • le contrôle de la respiration ;
  • l'administration de substances basiques pour rééquilibrer rapidement le pH sanguin ; 
  • la correction de toute déshydratation par une perfusion intraveineuse ;
  • chez les sujets diabétiques, une ou plusieurs injections d'insuline ;
  • l'administration par voie veineuse de glucose, pour compenser l'hypoglycémie. 

La prise en charge de l'acidocétose est nécessaire pour prévenir l'évolution vers le coma diabétique.