Les complications oculaires du diabète : la rétinopathie diabétique

Écrit par les experts Ooreka

 

La rétinopathie diabétique est une des principales complications du diabète avec :

  • le diabète rénal ;
  • la neuropathie diabétique ;
  • les insuffisances cardiaques ;
  • le pied diabétique.

Dans le cas de la rétinopathie, l'altération progressive de la rétine de l'œil due à l'hyperglycémie prolongée. Le diabète favorise aussi la cataracte, la presbytie précoce et parfois une myopie transitoire.

Fréquence de la rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique est la conséquence chronique la plus fréquente du diabète avec 40 % d'apparition chez tous les diabétiques, soit plus d'un million de malades concernés en France :

  • elle apparaît après 7 ans d'évolution dans le diabète de type 1 (soit une moyenne d'âge très jeune), elle touche plus de 90 % de ces diabétiques après 20 ans d'évolution ;
  • elle touche 60 % des diabétiques de type 2 après 15 à 20 ans d'évolution, surtout en cas d'hypertension artérielle associée.

Au total, 10 % des diabétiques deviennent mal voyants handicapés et 2 % deviennent aveugles. Au niveau mondial, le taux le plus élevé est en Amérique latine où la part de la rétinopathie diabétique dans les causes de cécité est de 5,5 %. Le diabète est la première cause de cécité chez les 20-60 ans en France.

Les cas de cécité par rétinopathie diabétique ont progressé de 27 % entre 1990 et 2010 (plus de 830 000 cas dans le monde) et ceux de déficits visuels par rétinopathie diabétique de 64 % (3,7 millions de personnes concernées). Cela s'explique notamment par le fait que le nombre de cas de diabète de type 2 explose.

Mécanisme et évolution de la rétinopathie diabétique

Sous l'effet de l'hyperglycémie, les artérioles et capillaires sanguins développent des anomalies appelées microangiopathie, caractérisée par trois phénomènes :

  • l'épaississement de la paroi des microvaisseaux qui finissent par se boucher : les cellules de la rétine ne sont plus irriguées et meurent ;
  • la paroi de ces vaisseaux laisse passer du plasma et des globules, parfois se rompent avec une petite hémorragie, ce qui provoque des troubles de la vision et un œdème localisé ;
  • de nouveaux capillaires, les néovaisseaux, prolifèrent et envahissent la surface de la rétine.

Symptômes de la rétinopathie diabétique

Cette évolution lente passe souvent inaperçue en absence d'examen ophtalmologique. Les premiers symptômes sont déjà irréversibles quand ils apparaissent :

  • baisse de l'acuité visuelle (pouvant aller jusqu'à la cécité) ;
  • déformation de l'image ;
  • vision floue.

La cataracte et le glaucome (de même que les paralysies oculomotrices, les neuropathies optiques ou les atteintes de la cornée) sont des  pathologies non spécifiques au diabète mais qui sont plus fréquentes et d'apparition plus précoce chez les personnes diabétiques.

Dépistage et diagnostic de la rétinopathie diabétique

Le dépistage et le diagnostic des complications oculaires du diabète reposent sur l'examen ophtalmologique du fond d'œil, obligatoire tous les ans dans la surveillance médicale d'un diabète.

Lorsque l'ophtalmologiste dépiste les premières anomalies, il peut, s'il le juge utile, compléter son bilan par d'autres examens comme une angiographie rétinienne.

Il faut par la suite réaliser :

  •  pour les personnes diabétiques non traités par insuline : après un examen du fond d'œil de référence, un examen ophtalmologique tous les deux ans ;
  • pour les personnes diabétiques traitées par insuline, en cas de diabète (ou de tension artérielle) mal contrôlé : après un examen du fond d'œil de référence, un examen ophtalmologique tous les ans
  • pour les personnes diabétiques ayant subi une opération de la cataracte : un suivi important dans l'année qui suit l'opération ;
  • pour les femmes enceintes diabétiques (hors diabète gestationnel) : un examen avant la grossesse, puis chaque trimestre pendant la grossesse, puis après l'accouchement.

Traitement de la rétinopathie diabétique

Il y a deux types de traitement : l'un consiste à prévenir et retarder la maladie, l'autre à diminuer ses effets :

  • Le traitement préventif, pour retarder la rétinopathie, consiste à équilibrer au mieux le diabète : traitement médicamenteux bien suivi, contrôle de la pression artérielle (maintenue en dessous de 140/85 mm Hg) régime équilibré et fractionné bien respecté ; les compléments alimentaires à base de minéraux, vitamines et antioxydants ont un effet limité et parfois contesté. De l'aspirine à faible dose (75 mg par jour) peut être prescrite pour diminuer le nombre d'occlusions de capillaires.
  • Le traitement curatif repose sur la coagulation au laser de toutes les lésions vasculaires visibles et surtout la destruction des néovaisseaux. C'est le meilleur moyen d'éviter les hémorragies dans l'œil et les décollements de la rétine qui menacent brusquement la vision.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !