Les symptômes du diabète gestationnel

Sommaire

Le diabète gestationnel est la seule forme transitoire de diabète sucré. Il ne dure, le plus souvent, que le temps de la grossesse et disparaît dans les jours ou les semaines qui suivent l’accouchement. Cette forme de diabète est étroitement liée aux perturbations de la régulation de la glycémie au cours de la grossesse.

Le plus souvent, le diabète gestationnel passe inaperçu, avec peu ou pas de symptômes significatifs. C'est pourquoi, il est fortement recommandé de faire un dépistage au second trimestre de la grossesse, surtout chez les femmes enceintes présentant un ou plusieurs facteurs de risque.

Lire l'article Ooreka

Symptômes du diabète gestationnel durant la grossesse

Le diabète gestationnel se déclare généralement à partir du sixième mois de grossesse et concerne un peu moins de 10 % des femmes enceintes. Certaines femmes enceintes ont un risque accru de développer cette forme particulière de diabète sucré, lorsqu’elles présentent un ou plusieurs facteurs de risque :

  • un surpoids ou une obésité ; 
  • une prise de poids importante au cours de la grossesse ;
  • un âge supérieur à 35 ans ;
  • des antécédents familiaux de diabète sucré ;
  • des antécédents personnels de diabète gestationnel au cours d'une précédente grossesse.

Dans la majorité des cas, le diabète gestationnel passe inaperçu, car il ne provoque aucun symptôme marquant. De nombreuses femmes enceintes ne remarquent pas ses premiers signes, la grossesse provoquant par ailleurs d’importants changements physiques et physiologiques.

Dans les formes sévères de diabète gestationnel, ou lorsque le diabète gestationnel n’est pas détecté rapidement, les femmes enceintes peuvent ressentir des signes caractéristiques, tels que :

  • une fatigue inhabituelle ;
  • des mictions abondantes (quantités importantes d'urines), parfois confondues avec les envies fréquentes d’uriner, caractéristiques de la grossesse ;
  • une soif intense, non compensée par des quantités importantes de boissons.

D’autres signes évocateurs d’un diabète sucré peuvent être masqués ou confondus avec des conséquences normales de la grossesse. Par exemple, l’augmentation de l’appétit est souvent considérée comme un signe physiologique de la grossesse, tandis que la perte de poids induite par le diabète peut être compensée par la prise de poids liée à la grossesse.

Le dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel, qui reposent sur le dosage de la glycémie à jeun et de l’HGPO (HyperGlycémie Provoquée par voie Orale), sont essentiels pour mettre en place une prise en charge adaptée, et ainsi éviter les complications maternelles et fœtales du diabète gestationnel.

Lire l'article Ooreka

Symptômes du diabète gestationnel après l'accouchement

Dans la majorité des cas, le diabète gestationnel disparaît dans les semaines qui suivent l'accouchement. La femme enceinte doit donc être suivie jusqu’à la normalisation totale et prolongée de sa glycémie.

Au moment de l’accouchement et dans les premiers jours de vie, le nourrisson né d’une mère atteinte de diabète gestationnel peut présenter des épisodes d’hypoglycémie, nécessitant un traitement médical.

L’hypoglycémie peut être d’autant plus importante que le diabète gestationnel était inconnu ou mal équilibré pendant la grossesse. Dès la naissance, la glycémie du nourrisson doit être étroitement surveillée, ce qui peut nécessiter une prolongation du séjour à la maternité. Elle est déterminée par le prélèvement d’une goutte de sang au niveau du pied.

Si le diabète gestationnel disparaît le plus souvent rapidement, il augmente, en revanche, certains risques pour l’avenir de la mère et de l’enfant :

  • le risque pour la femme enceinte de développer un diabète de type 2 (toutefois, plus la durée d'allaitement serait longue, plus ce risque diminuerait) ;
  • le risque pour la femme enceinte de développer un diabète gestationnel au cours d’une prochaine grossesse ;
  • le risque pour l’enfant de développer un diabète de type 2. Certaines études récentes suggèrent également que les enfants nés de mères atteintes de diabète gestationnel pourraient également développer des formes particulières de diabète de l’enfant.

Même si les symptômes du diabète gestationnel disparaissent rapidement après la grossesse, une prévention et une surveillance médicale particulières sont nécessaires pour la mère comme pour l’enfant durant la période post-partum.