Le diabète de type 2 ou diabète non-insulinodépendant

Sommaire

 

Le diabète de type 2, autrefois appelé diabète non-insulinodépendant (DNID), diabète gras ou diabète de la maturité, en opposition au diabète de type 1 qui survient chez les sujets jeunes, est une maladie affectant très majoritairement des adultes. C'est la forme de diabète la plus fréquente

La maladie reste longtemps silencieuse et se développe insidieusement, sans symptômes visibles pendant de longues années. Elle est révélée, soit par hasard lors d'un dépistage systématique ou d'un bilan de santé, soit lors de l'apparition d'une de ses complications tardives.

Les autorités sanitaires mondiales considèrent que le diabète de type 2 constitue l'épidémie silencieuse la plus inquiétante du siècle actuel.

Qu'est-ce que le diabète de type 2 ?

Définition du diabète de type 2

Le diabète de type 2 est l'un des principaux diabètes sucrés avec le diabète de type 1 et le diabète gestationnel. Il correspond à un taux de sucre (ou glucose) trop élevé dans le sang. Il représente à lui seul 90 % de l'ensemble des cas de diabète.

Causes du diabète de type 2

Le diabète de type 2 est dû à une baisse de l'efficacité de l'insuline sur les cellules sur lesquelles elle agit (notamment au niveau du foie, des muscles et du tissu adipeux).

Pour compenser, les cellules pancréatiques commencent par sécréter de plus en plus d'insuline, jusqu'à ce qu'elles s'épuisent. S'ensuit alors une diminution de la sécrétion d'insuline, avec l'apparition progressive d'une déficience. 

Insuline

Article

Lire l'article Ooreka

Évolution du diabète de type 2

Après le diagnostic de diabète, la maladie évolue en trois longues phases :

  • le prédiabète, qui correspond à une intolérance au glucose ou résistance à l'insuline (insulinorésistance). Durant cette phase, la glycémie (taux sanguin de glucose) est comprise entre 1,10 et 1,26 g/L ;
  • le diabète avéré, lorsque la glycémie est supérieure ou égale à 1,26 g/L ;
  • le diabète évolué, devenu insulino-nécessitant (ou insulino-requérant).

Quels sont les symptômes du diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 est une maladie qui évolue lentement et à bas bruit puisqu'elle est asymptomatique. La découverte du diabète de type 2 se fait la plupart du temps dans trois circonstances :

  • lors d'un bilan de santé de routine ;
  • lors d'un dépistage (prise de sang ou analyse des urines) ;
  • à l'occasion d'un bilan médical, lorsqu'une ou plusieurs complications du diabète apparaissent.

En effet, les symptômes du diabète de type 2 passent souvent inaperçus pendant de longues années.

Quels sont les facteurs de risque du diabète de type 2 ?

En 2016, la prévalence du diabète de type 2 en France était estimée à environ 5 % de la population. Plus de 3 millions de Français sont aujourd'hui concernés. Ces chiffres restent pourtant sous-estimés, car 20 à 30 % des adultes diabétiques ne seraient pas encore diagnostiqués.

Le diabète de type 2 connaît un essor important, tel que les spécialistes le qualifient de véritable épidémie. Actuellement, 425 millions de personnes dans le monde vivent avec le diabète de type 2.

Diabète de type 2 et surpoids

Le diabète de type 2 survient typiquement durant la deuxième moitié de la vie, après l'âge de 40 ans. Les catégories de personnes les plus touchées sont :

Conséquence d'une augmentation de l'obésité chez les jeunes, il n'est désormais pas rare d'observer des diabètes de type 2 chez des personnes plus jeunes, voire chez des adolescents ou des enfants.

Lire l'article Ooreka

Personnes à risques

Certains antécédents prédisposent à l'apparition du diabète de type 2 :

  • un antécédent personnel de petit poids de naissance ;
  • pour les femmes, un antécédent de diabète gestationnel ou de bébés avec un gros poids de naissance (supérieur à 4 kg).

Par ailleurs, certaines populations seraient plus à risque de développer un diabète de type 2. Ainsi, les populations latino-américaines, asiatiques et d'origine africaine seraient plus fréquemment touchées. Les raisons exactes ne sont pas connues, mais les spécialistes évoquent une combinaison entre une prédisposition génétique et certaines habitudes de vie.

Comment soigner un diabète de type 2 ? 

Traitement du diabète de type 2

À la différence du diabète de type 1, la carence en insuline n'est pas totale, sauf dans les stades ultimes de la maladie. Dans un premier temps et en l'absence d'événements particuliers (grossesse, insuffisance rénale, etc.), les personnes atteintes du diabète de type 2 n'ont pas besoin d'être traitées par des injections d'insuline.

Le traitement du diabète de type 2 dépend de l'évolution de la maladie :

  • Le traitement du prédiabète repose uniquement sur des mesures hygiéno-diététiques : l'adoption d'un régime alimentaire adapté avec un suivi diététique, une activité physique régulière et un contrôle du poids. Les médicaments sont inutiles à ce stade de la maladie, mais une surveillance médicale régulière est recommandée.
  • Le traitement du diabète avéré de type 2 est basé sur la poursuite des règles hygiéno-diététiques auxquelles s'ajoutent un ou plusieurs médicaments antidiabétiques oraux.
  • Le traitement du diabète évolué nécessite de recourir à des injections d'insuline, comme en cas de diabète insulinodépandant (de type 1). En fonction de la carence en insuline, l'insulinothérapie est adaptée au cas spécifique de chaque patient. 
Lire l'article Ooreka

Surveillance du diabète de type 2

La surveillance du diabète de type 2 est sur le plan médical, strictement identique à celle du diabète de type 1. Elle a pour principaux objectifs de vérifier que le diabète est bien contrôlé grâce aux traitements mis en place et de détecter au plus vite l'apparition de complications.

L'autosurveillance de la glycémie n'est pas systématique, mais elle est recommandée à certains moments, par exemple lors de l'instauration d'un traitement ou en cas de changement de médicaments. Vivre avec un diabète de type 2 exige surtout une bonne hygiène de vie. 

Les complications du diabète de type 2, précoces ou tardives, sont les mêmes que celles du diabète de type 1 et sont tout aussi graves. Les yeux, les nerfs, les reins, les pieds, le cœur et les vaisseaux sanguins peuvent être affectés.

Comment prévenir le diabète de type 2 ?

Il est possible de prévenir le diabète de type 2 en réduisant tous les facteurs de risque . Ainsi, pour éloigner autant que possible cette maladie chronique, il est conseillé de : 

  • adopter et respecter une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits et légumes frais et pauvres en sel, en sucres et en matières grasses ;
  • limiter le surpoids ;
  • prendre en charge tout trouble cardiovasculaire ;
  • éviter la sédentarité et pratiquer une activité physique adaptée et régulière ; 
  • limiter la consommation d'alcool ;
  • arrêter de fumer. 

Une bonne hygiène de vie et la correction des facteurs de risque constituent ainsi la meilleure prévention face au diabète de type 2. 

Lire l'article Ooreka