Diagnostic diabète

Écrit par les experts Ooreka

 

Les symptômes du diabète peuvent varier ou être inexistants. Ainsi, en France, 20 % des malades ignorent qu'ils le sont. Pourtant, cette maladie entraîne parfois de graves complications. Aussi est-il indispensable de faire des bilans de santé réguliers (par simple prise de sang généralement), afin de diagnostiquer le diabète, définir son type et le traiter correctement.

Diagnostic du diabète de type 1

Plusieurs tests permettent de diagnostiquer des anomalies de glycémie, caractérisés ou non par des symptôme apparents.

Diagnostiquer le diabète par prise de sang

Deux grandes circonstances évoquent un diabète de type 1 :

  • l'apparition des symptômes du diabète de type 1 typiques :
    • polyurie (urines abondantes),
    • polydipsie (besoin de grandes quantités de boissons),
    • soif permanente puis amaigrissement ;
  • la découverte inopinée de glucose dans les urines, au cours d'un bilan de santé.

Dans les deux cas, une simple prise de sang montrant une glycémie supérieure à 2 g / l confirme le diabète.

Dépistage

Le test FINDRISC (Finnish Diabetes Risk Score) est reconnu et approuvé par les instances de santé internationales et françaises (notamment le Ministère de la Santé). Ce test de 30 secondes en 8 questions est accessible sur le site de la Fédération française des diabétiques.

Ce test permet d'estimer le risque de présenter un diabète de type 2. Il ne constitue en aucun cas un diagnostic. Mais en cas de résultat élevé, il est important d'aller consulter son médecin.

Hospitalisation après un dépistage du diabète

Même en cas de dépistage positif, un dosage isolé de glycémie peut être normal ou presque. Une hospitalisation s'impose alors afin de :

  • réaliser un cycle glycémique : prise de sang toutes les deux heures au cours d'une journée avec repas aux heures normales ;
  • évaluer le volume réel des urines et la présence d'une glycosurie sur 24 heures ;
  • rechercher éventuellement les anticorps anti-pancréas.

Le diagnostic posé, un bilan cardiaque, rénal et ophtalmologique est pratiqué.

Diagnostic du diabète de type 2

Le diabete de type 2 (ou diabète de l'adulte), plus fréquent que le diabète de type 1, comporte plusieurs phases. Un diagnostic précoce, en phase de prédiabète, permet d'éviter les complications.

Prédiabète

La phase de prédiabète ou intolérance au glucose ne se traduit par aucun symptôme. Le diagnostic est posé quand deux prises de sang espacées montrent une glycémie comprise entre 1,10 et 1,25 g / l après 12 heures de jeûne.

Bon à savoir : si la glycémie à jeun est inférieure à 1,10 g/l, la Haute Autorité de santé recommande tout de même le renouvellement du dépistage du diabète de type 2 après 1 à 3 ans (ou un an plus tard si la glycémie veineuse à jeun est comprise entre 1,10 et 1,25 g/l).

En cas de doute ou de facteurs de risques évidents (dont le surpoids chez un adulte de plus de 45 ans, cause connue de diabète de type 2), un médecin réalise parfois une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) : la glycémie est mesurée deux heures après l'ingestion de 75 g de glucose pur. Un résultat supérieur à 1,40 g / l montre une intolérance au glucose.

Diabète avéré

La phase de diabète avéré est affirmée par deux glycémies supérieures à 1,26 g / l à jeun et/ou une glycémie supérieure à 2 g / l après un repas. Un bilan complet des organes cibles du diabète (cœur et vaisseaux, yeux, reins) est rapidement réalisé.

En France 3,5 millions de personnes sont traités pour un diabète.

Diabète avancé

Dans de rares cas, chez des personnes démédicalisées ou désocialisées, on ne découvre un diabète de type 2 qu'à un stade avancé avec présence de symptômes et parfois déjà de complication, type malaise hypoglycémique ou coma diabétique. Le diagnostic repose sur les mêmes valeurs de glycémie.

Diagnostic du diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est découvert par le médecin ou le gynécologue lors des examens obligatoires du surveillance d'une grossesse. Il est confirmé par le résultat des glycémies.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !