Malaise hypoglycémique

Écrit par les experts Ooreka

 

Tout malaise chez un diabétique est une hypoglycémie jusqu'à preuve du contraire par un dosage glycémique.

Parmi les complications aiguës du diabète, on trouve le malaise hypoglycémique et le coma diabétique. Leur survenue potentielle interdit au diabétique certaines activités professionnelles ou de loisirs risquées pour eux-mêmes ou pour les autres.

Causes du malaise hypoglycémique

Le malaise hypoglycémique est l'incident le plus fréquent chez le diabétique sous insuline mais il se produit aussi chez les malades sous antidiabétiques oraux de type sulfamides hypoglycémiants et glinides. La baisse de la glycémie responsable du malaise est due à :

  • une erreur diététique avec défaut d'apport en glucides : repas sauté ou différé, repas sans glucides, effort prolongé sans compensation alimentaire ;
  • un surdosage d'insuline, de sulfamides ou de glinides par rapport aux besoins réels ;
  • une conjonction malencontreuse entre les deux facteurs.

Le diabétique sous insuline, qu'il soit atteint de diabète de type 1 ou de diabete de type 2, doit être particulièrement vigilant sur ses heures de repas en voyage et sur les risques d'une activité physique inhabituelle, comme une baignade prolongée en bord de mer, une randonnée cycliste, mais aussi une charge de travail alourdie.

Symptômes : du malaise hypoglycémique au coma

Il y a plusieurs stades au malaise hypoglycémique, le dernier étant le coma hypoglycémique.

Premier stade du malaise hypoglycémique

Les premiers signes annonciateurs du malaise sont :

  • la faim impérieuse avec douleurs de l'estomac ;
  • la sensation de fatigue et de jambes en coton ;
  • des crampes ;
  • des sueurs surtout frontales ;
  • une sensation de flottement ou de vertige ;
  • une vision double ou floue ;
  • une pâleur du visage ;
  • des troubles du jugement ou comportement donnant à l'entourage une impression d'absence surtout chez l'enfant avec possibilité de troubles de la parole ;
  • le tout peut évoquer un faux état d'ébriété.

Malaise hypoglycémique sévère

Le second stade de complication aigüe du diabète est le malaise sévère. Il se traduit par :

  • une incapacité au moindre effort ou à se tenir debout ;
  • une forte envie de dormir ;
  • un état de confusion mentale avec désorientation dans le temps ou dans l'espace ;
  • des troubles du comportement avec irritabilité ou colères brusques.

Coma hypoglycémique

Le dernier stade, d'apparition souvent rapide, est celui du coma avec :

  • perte de connaissance ;
  • sueurs abondantes ;
  • secousses musculaires évoquant des convulsions ;
  • pouls rapide et respiration normale.

Prise en charge d'un malaise hypoglycémique

Tout malaise chez un diabétique est une hypoglycémie jusqu'à preuve du contraire par un dosage glycémique. L'entourage du diabétique doit savoir gérer un éventuel malaise hypoglycémique.

Que faire en cas de malaise hypoglycémique chez le diabétique conscient ?

Des gestes simples sont à retenir :

  • Allonger la personne et la protéger du froid.
  • Lui donner du glucose (sachets, comprimés, sirop) ou une boisson sucrée (soda, infusion bien sucrée).
  • La laisser au repos jusqu'à récupération complète.

Que faire en cas de coma hypoglycémique

Lorsqu'un diabétique est victime d'un coma hypoglycémique, assurez-vous de :

  • Allonger la personne sur le côté (position latérale de sécurité) et la protéger du froid.
  • Attendre son réveil spontané (5 à 10 minutes en général) sans cesser de la surveiller.
  • Lui injecter l'ampoule de glucagon de sa trousse d'urgence et pratiquer une glycémie capillaire si vous avez été formés à ces gestes par le diabétologue.
  • Lui donner du glucose (sachets, sirop, soda) dès qu'il se réveille.
  • Appeler les secours (15, 18) si le diabétique ne se réveille pas dans les cinq minutes.

Prévenir et éviter un malaise hypoglycémique

La prévention du malaise hypoglycémique repose sur :

  • le respect strict des horaires, du fractionnement et de la composition des repas
  • le respect des doses d'antidiabétiques oraux et d'insuline, adaptée en principe en fonction de l'autosurveillance glycémique
  • la prise de collations en cas d'activité inhabituelle.

La répétition de malaises hypoglycémiques même bénins conduit à réviser le traitement avec le médecin traitant ou le diabétologue.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !