Test diabète : le dépistage

Écrit par les experts Ooreka

 

Les complications du diabète sucré sont si invalidantes qu'il est essentiel de le diagnostiquer et de le traiter le plus tôt possible afin de retarder ses effets. Pour cela, des tests de dépistage du diabète existent.

Test du diabète de type 1

Les symptômes du diabète de type 1 apparaissent souvent brusquement, en quelques jours. Toutefois, les médecins ont découvert que les anticorps responsables de la destruction des cellules productrices d'insuline étaient parfois présents dans le sang plusieurs années avant l'apparition de la maladie. Trouver ces anticorps spécifiques dans le sang d'un enfant ou d'un jeune adulte permet de savoir s'il présente un risque de développer le diabète de type 1.

Les causes du diabète de type 1 étant multiples, on peut imaginer un dépistage chez les sujets à risque, à savoir :

  • parents ou fratrie atteints de diabète de type 1 ;
  • sujets en surcharge pondérale de naissance ;
  • infection virale suspecte.

Néanmoins, un dépistage systématique de ces anticorps n'éviterait aucun diabète déclaré et inquiéterait inutilement des personnes qui ne déclareront peut-être jamais la maladie, dans la mesure où :

  • le diabète n'apparaît pas systématiquement chez les sujets porteurs d'anticorps ;
  • il n'existe aucun traitement capable de soigner le diabète chez les sujets porteurs d'anticorps.

Dépistage du diabète de type 2

Le diabete de type 2 est la grande épidémie silencieuse du siècle. Rien qu'en France, on compte désormais plus de 3 millions de diabétiques recensés et traités, mais les autorités sanitaires soupçonnent que plusieurs centaines de milliers de diabétiques ignorent encore qu'ils sont atteints (un patient sur cinq).

Le dépistage du diabète de type 2 repose sur la mesure de la glycémie à jeun :

  • le risque est avéré entre 1,10 et 1,26 g / l ;
  • le diabète est certain au-dessus de 1,26 g / l à deux reprises.

La Haute Autorité de santé a défini les sujets qui devaient bénéficier en priorité d'un dépistage du diabète. Au vu des causes du diabète de type 2, il s'agit de personnes de plus de 45 ans et présentant un ou plusieurs des facteurs de risque suivants :

  • surpoids (IMC supérieur ou égal à 28 kg/m²) ;
  • sédentarité (absence d'activité physique régulière, soit moins de 30 minutes trois fois par semaine) ;
  • origine géographique non caucasienne et/ou migrante ;
  • antécédent personnel de diabète gestationnel ou d'accouchement d'un ou plusieurs enfants dont le poids de naissance était supérieur à 4 kg ;
  • antécédent familial de diabète chez un parent du premier degré (père, mère, frère ou sœur) ;
  • traitement en cours ou antécédents de traitement pour un diabète induit (antipsychotiques atypiques, corticoïdes, etc.) ;
  • hypertension artérielle (traitée ou non) ;
  • déficit en HDL-cholestérol (moins de 0,35 g/l), souvent lié à un excès de LDL-cholestérol (dyslipidémie).

En pratique, le dépistage du diabète de type 2 est intégré :

  • dans tous les bilans de santé : médecine du travail, dossier d'assurance, bilan quinquennal de l'assurance-maladie, hospitalisation pour n'importe quelle raison, suivi de nombreuses maladies chroniques ;
  • dans les bilans de surveillance pratiqués par le médecin traitant ;
  • en cas d'apparition des symptômes du diabète de type 2.

Les malades qui s'ignorent encore sont ceux qui échappent à ces bilans par négligence, démédicalisation ou désocialisation.

Pour déterminer rapidement si on fait ou non partie des patients à risques, il est conseillé de faire un test en ligne accessible sur le site de la Fédération française des diabétiques. Ce test permet d'estimer le risque de présenter un diabète de type 2. Il ne constitue en aucun cas un diagnostic. Mais en cas de résultat élevé, il est important d'aller consulter son médecin

Dépistage du diabète gestationnel

Le dépistage du diabète gestationnel est systématique au cours des examens mensuels et gratuits de surveillance de la fin de grossesse. Il est encore plus intensif en cas de prise de poids excessive, de protéinurie ou d'hypertension artérielle chez le femme enceinte.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !